top of page

Bernard Tapie, le contrepied de ce qui a été dit sur lui

Cela fait 28 ans que le charme était rompu entre Bernard Tapie et les médias. Les investigations menées par Business Story Magazine, depuis plusieurs mois déjà, nous ont révélé que l’homme d’affaires était à mille lieux, voire à l’antithèse du personnage dépeint par certains journalistes. Quels sont les dessous de ces pratiques ? Quelles ont été les vertus de cet homme que la pudeur a toujours empêché de mettre en avant et que les médias avaient fait le choix d’étouffer ? Retour sur l’histoire de l’une des plus grandes figures de l’entrepreneuriat que la France ait connu, chéri, jalousé et qui le regrette aujourd’hui.



23 septembre 2021, 19h31, message privé de Laurent Tapie.

« Désolé, la santé de mon père s'est considérablement détériorée. Je passe beaucoup de temps avec lui et le reste de mon temps à travailler. Merci de votre compréhension. ». C’était l’un des derniers messages de notre échange qui a démarré début juillet avec la famille Tapie. Au sein de la rédaction de Business Story Magazine, nous avions tout de suite compris que l’entrepreneur emblématique de la France vivait ses derniers jours et qu’il fallait surtout respecter ces moments d’intimité familiale. Nous tenions à éviter l’indécence de bon nombre de journalistes et de médias qui l’ont harcelé des années durant. Notre vœu de rétablir la vérité et la justice pour lui, de son vivant, n’a malheureusement pas pu aboutir. Mais, comme lui, nous avons décidé d’aller jusqu’au bout de notre démarche via cet article qui, à la base, devait retracer le parcours de ce combattant hors normes et qui, finalement, fera office d’un hommage pour lui, mais aussi pour ses proches, ses fans et ses nombreux admirateurs.


28 ans d’acharnement médiatique, c'est marquant pour la personne incriminée. De quoi pousser les plus fragiles au suicide et provoquer le cancer chez les plus forts.

28 ans d’acharnement médiatique et de poursuites politico-judiciaires contre un homme dépeint comme « un escroc » et qui, juste après sa mort, le dimanche 3 octobre 2021 à l’âge de 78 ans, est devenu, comme par enchantement, « le combattant » de tous les temps, y compris aux yeux de ceux qu’il avait lui-même combattu. Depuis l’annonce de son décès, les médias se sont tout de même ralliés à ce que nous avions déjà prévu comme introduction pour retracer la vie et le parcours de Bernard Tapie, à savoir qu’il ne laissait personne indifférent. Il y a ceux qui l’adoraient, ceux qui le jalousaient et puis une bonne tripotée d’individus qui semblaient lui vouer une haine sans forcément savoir pourquoi. Son dernier combat contre la maladie, tout en affrontant les mâchoires tentaculaires d’un système politico-judiciaire quasi-invincible, a fini toutefois par susciter de l’admiration chez la majorité des Français. Aux yeux de tous, il est et restera une grande figure du paysage entrepreneurial français. Une « grande gueule » certes, mais qui pouvait se le permettre car il avait les « cojones » qui allaient avec. Il ne lâchait rien et il allait jusqu’au bout de ses combats. Pourquoi l’opinion des Français a-t-elle soudainement été divisée, à un moment donné, à propos de l’homme d’affaires ? Quels ont été les dessous de ses méandres politico-médiatiques ? Comment distinguer le vrai du faux de tout ce qui s’était dit sur lui ?


Faire compliqué quand on peut faire simple


Si l’on se fie aux médias, la vie de Bernard Tapie aurait été d’une complexité terrible avec des imbroglios en chaîne. Mais quand on y regarde de plus près, elle n’a jamais été aussi simple à comprendre. C’est juste l’histoire d’un enfant de banlieue qui a eu l’audace d’aller jouer dans la cour des grands. Ce qui n’a pas été apprécié par ces derniers qui ont tout fait pour le descendre du piédestal qu’il s’était forgé lui-même. Point à la ligne !


Les obus ont commencé à pleuvoir dès ses premiers pas dans le gouvernement.

Pourquoi cet homme, adulé à une époque, était devenu tout d’un coup la bête noire des médias et de la presse ? Qui se cache derrière cette machine médiatique qui en avait fait l’homme à abattre ? Qu’est-ce qui explique cette divergence d’opinions qui a soudainement émergé chez les Français à propos de Bernard Tapie ? Autant de questions qui nous ont turlupiné avant d’aboutir aux conclusions de cet article dont les investigations ne datent pas d’hier. En effet, dès le lancement de Business Story Magazine, notre comité de rédaction l’avait placé au sommet de la liste des entrepreneurs aux histoires fascinantes à partager. Depuis des mois, nous attendions un moment opportun pour le contacter, un moment où nous pouvions l’interroger sans trop le déranger dans sa convalescence. Mais entre les rebonds de sa maladie, les attaques judiciaires et l’agression subie à son domicile, il était difficile de trouver cette occasion tant rêvée pour échanger sereinement avec un homme qui, de plus est, n’avait jamais cessé d’être sollicité par les médias. Lui, qui a été tellement bafoué par ces derniers, comment lui assurer que notre magazine n’était pas de la même verve ? C’est ainsi que nous nous sommes tournés vers ses fils, Stéphane et Laurent. Finalement, c’est ce dernier qui a eu la gentillesse de nous donner de ses nouvelles. Après l’épisode de la cour d’appel de Paris de juin 2021, la famille Tapie a décidé de s’offrir un été de répit, loin des médias et des turbulences qui empoisonnaient son quotidien. Nous avions alors décidé de reprendre contact à la rentrée de septembre.


Article complet disponible dans le N° 3 de Business Story Magazine du mois d'octobre 2021.


Commander la publication ou vous abonner à Business Story Magazine

35 vues
logo-bs-noir.png

Chaque business a son histoire.

Et vous, c'est quoi la vôtre ?

Si vous estimez que votre histoire, celle de votre entreprise ou de votre projet, mérite d'être connue, contactez-nous pour en parler.

bottom of page